Colonne vertébrale ou rachis


 

Rachis

Qu’est-ce que la radiographie de la colonne vertébrale ?

Comme pour chaque examen radiologique, la technique utilise un appareillage émettant un faisceau de rayons X, parfaitement contrôlé, dont les principes généraux sont regroupés dans une fiche technique éditée par la Société Française de Radiologie : FICHE INFO RADIOPROTECTION PATIENTS

Les radiographies de face et de profil du rachis permettent de visualiser les vertèbres et les espaces intervertébraux, depuis la charnière cervico-occipitale jusqu’aux têtes fémorales. Les radiographies du rachis lombaire démontrent la présence de troubles dégénératifs. Les radiographies standards détectent des anomalies de la statique (scoliose par exemple) ou des glissements de vertèbres (anté-listhésis, rétrolisthésis). Elles peuvent mettre en évidence des tassements vertébraux. Des clichés obliques sont parfois effectués en complément (lorsqu’il existe un doute sur une lyse isthmique). En cas de suspicion d’instabilité, des incidences dynamiques (flexion, extension) peuvent être réalisés.

La radiographie standard est une représentation bidimensionnelle d’une structure tridimensionnelle. Des études ont montrés que des fractures peuvent passer inaperçues sur des radiographies standards. Dès lors, en cas de traumatisme d’une certaine importance, le rachis lombaire est plutôt évalué par le scanner.

 

Les disques, la moelle épinière, les racines nerveuses sont des structures radio-transparentes. Les radiographies standards du rachis lombaire ne peuvent pas mettre en évidence les hernies discales ou les pathologies de la moelle épinière. La recherche de ce type de lésions est du ressort du scanner ou de l’IRM.

Enregistrer