IRM du sein (ou mammaire)


IRM_Sein

Qu’est ce qu’un IRM du sein ou IRM mammaire ?

Une IRM du sein ou IRM mammaire permet de compléter et de préciser l’exploration de certaines anomalies du sein détectées lors d’une mammographie, d’une échographie mammaire, ou encore après un examen clinique anormal, sans traduction radiographique.

En principe, l’IRM mammaire n’est pas un examen de dépistage, sauf chez certaines femmes présentant un risque important lié à une mutation génétique ou à de lourds antécédents familiaux.

La visualisation d’une « prises de contraste » anormale est une des principales informations fournies par l’IRM. L’un des avantages indiscutables de cette technique est la fiabilité d’un résultat négatif ; en effet en cas de normalité, l’éventualité d’une lésion suspecte de malignité peut être écartée.

Déroulement de l’examen

Pour réaliser l’examen, la patiente est positionnée à plat ventre, sur un divan confortable, logé au centre de l’appareil et de l’aimant. Une série de clichés sera pratiquée après une injection d’un produit de contraste spécifique, dans une veine du pli du coude.

Il est impératif de rester immobile pendant toute la durée de l’examen. Le produit injecté n’entraîne pas de sensation désagréable, ni locale, ni générale. Néanmoins l’examen peut être désagréable pour une personne claustrophobe.

La durée de l’examen est d’environ 30 minutes.

Résultats

Du fait de la grande sensibilité de cette procédure, les indications de l’IRM mammaire sont en constante évolution :

  • Décider d’une attitude après un résultat ambigu obtenu après une mammographie et une échographie mammaire,
  • Détecter une seconde localisation après diagnostic d’une pathologie maligne,
  • Planifier le traitement d’une lésion tumorale : c’est le meilleur outil pour déterminer l’extension tumorale locale. Une IRM est particulièrement indiquée si l’interprétation de la mammographie est délicate en raison d’une grande densité des seins,
  • Suivre l’évolution sous chimiothérapie pour juger de l’efficacité thérapeutique,
  • Juger de l’intégrité des implants mammaires,
  • Dépister un cancer dans une population à risque (par exemple une mutation BRCA, des antécédents d’irradiation du thorax).

Pour un diagnostic performant, il est essentiel de fournir tout renseignement complémentaire que vous jugerez utile pour cet examen.

  1. La demande de votre médecin (ordonnance, lettre….)
  2. Votre dossier radiologique (radiographie, échographie, scanner, IRM …)
  3. La liste écrite des médicaments que vous prenez

Après votre examen, les premiers résultats vous seront commentés, puis les images seront minutieusement analysées par le médecin radiologue, et confrontées à votre dossier médical pour établir le rapport définitif. Le compte-rendu écrit sera disponible dans l’heure, adressé par courrier, à votre médecin et accessible en ligne sur le site : cse-radiologie.com.

Téléchargez la  CONVOCATION POUR UNE IRM.  qui répondra aux questions qui vous préoccupent.

N’hésitez pas à contacter l’équipe médicale du CSE.

  • Par email : contact@cse-radiologie.com 
  • Par téléphone : 01 42 38 66 66