Uro-génitale chez l’homme


 

Urogénitale

Qu’est-ce que l’échographie uro-génitale ?

L’examen complet comprend une étude du testicule, de ses annexes et enveloppes, de la prostate et de la vessie. L’analyse des reins y est parfois associée.

L’échographie testiculaire ou scrotale est la méthode d’imagerie de choix pour évaluer les problèmes liés aux organes reproducteurs et de ses enveloppes. Les indications les plus fréquentes sont les douleurs, l’existence d’une masse, le bilan d’un traumatisme ou la recherche d’une cause d’hypofertilité. L’échographie est donc l’examen capital pour évaluer le testicule, l’épididyme (tube qui permet la circulation du sperme), de la prostate et des vésicules séminales en arrière.

Déroulement de l’examen

Aucune préparation n’est nécessaire pour une échographie du génitale. Le patient est en position couchée sur le dos et une petite quantité de gel hydraté est appliquée sur le scrotum pour améliorer la transmission ultrasonore et permettre le balayage de la sonde échographique sur l’organe à examiner. Les images apparaissent en temps réel sur un écran et l’examen prend en général moins de 20 minutes.

Résultats

L’échographie est un examen non agressif, indolore, non irradiant. On ne connaît aucun effet nocif sur les humains. Le médecin radiologue analyse l’examen sur l’écran en temps réel, et imprime divers clichés réalisés sur les organes étudiés, puis communique les résultats directement au patient et envoie un compte-rendu à son médecin traitant ou urologue. L’examen est également accessible en ligne, sur le site : cse-radiologie.com.