IRM



IRM du crâne (ou cérébrale)

L’IRM a une sensibilité de contraste qui lui confère des performances supérieures à la tomodensitométrie dans la plupart des pathologies cérébrales ou rachidiennes.

IRM du Foie (ou hépatique)

L’examen tomodensitométrique de l’abdomen requiert généralement une injection intra-veineuse de produit de contraste iodé.

IRM Ostéo-Articulaire

Une IRM du sein (ou IRM mammaire) permet de compléter et de préciser l’exploration de certaines anomalies du sein détectées à la mammographie ou pendant une échographie.

IRM du Pelvis

Lors de l’accouchement le passage de l’enfant peut être rendu difficile par la forme / la taille du bassin ou par les dimensions, la présentation du fœtus.

IRM du rachis (ou médullaire)

La tomodensitométrie excelle dans la recherche des lésions osseuses du rachis cervical, mais est nettement inférieure à l’IRM pour l’étude de la moelle épiniére .